Contre l’apocalypse

etudiant apocalypse

D’abord, ce que j’appelle « apocalypse », c’est en réalité l’abolition des cégeps.

Là, vous vous demander probablement pourquoi je prends la peine de prendre position à ce sujet. C’est tellement évident, logique et justifié qu’on ne devrait même pas se poser de question: je suis contre, de tout cœur contre l’abolition des cégeps.

Je m’explique. Imaginez notre monde sans cégeps:

1. La société se retrouverait composée d’une grosse bande de gens incompétents en taekwondo et en power yoga, et qui n’auraient aucunes connaissances sur la Grèce antique, matières essentielles enseignées uniquement dans ces merveilleux établissements;

2. Les jeunes auraient 2 ans de trou entre l’école secondaire et l’université. Quelle perte de temps! Tout le monde se ramasserait dans l’Ouest, au Costa Rica, ou en sac à dos en Europe. C’est l’exode des cerveaux qui nous attend mesdames et messieurs. Il faudrait que le gouvernement nous paye pour qu’on reste au Québec? Moi j’aime beaucoup mieux qu’il investisse dans le pont Champlain… Donc d’après ma logique indéniable, être pour l’abolition des cégeps, c’est être pour la mort de centaines de personnes (causées par le pont qui tombe, la pognez-vous?), et l’isolement de l’île de Montréal, vis-à-vis le reste du monde. Donc il n’y aurait plus d’accès à l’UQAM, à l’UdeM, à Concordia, etc. Voulez-vous abolir les Universités aussi?

pont champlain voitures2

3. Abolition des cégeps = pénurie de postes au Mcdo. Ou en fait, c’est qu’il y aurait trop d’offre… ou de demande. Voyez-vous comme c’est assez flou comme ça le concept d’offre et de demande? Et c’est où qu’on enseigne ça : au cégep!

Et aussi, y aurait-il plus de demande de McDo, parce que les jeunes délaisseraient leur Pacini, faute d’argent? Plus de demande de McDo = personnes obèses = hôpitaux surpeuplés = demande de plus d’infirmières = mort parce qu’il y en aurait plus d’infirmières, car elles sont formées où? Au cégep!

4. Les prochaines générations n’auront plus de «plus belles années de leur vie ». Quand est ce qu’elles vont avoir l’occasion d’entrer dans une classe, autant gelées que leur prof de philo?

Parlant de drogues, le cégep a permis à beaucoup de gens de développer leur marché dans ce domaine. En abolissant les Cégeps, on coupe tout plein d’emplois, ce qui envoi des jeunes à la rue. Qui dit jeunes à la rue dit consommation de drogues plus fortes. Qui dit drogues plus fortes dit seringues souillées. Seringues souillées = Zellers. Voulez-vous plus de Zellers dans votre ville?

5. En addition, qui va nous apprendre ce qu’est le plagiat? Parce que c’est au cégep  qu’on se rend compte que google est ton ami, mon ami est ton ami, ta sœur est ton ami et l’ami de l’ami de ta sœur est ton ami. Et il y a certains profs, qu’on ne nommera pas mais qui ressemble à Jésus format fat, qui prennent un malin plaisir à retracer d’où vient l’information contenue dans ton texte que t’as écris sur le presbytérianisme. Et c’est exactement ce genre de prof qui te permet de réussir dans la vie : parce que tu t’es fait pogner dans ce texte-là, plutôt que dans ton CV.

Et, plus simplement,

Dans quels parkings on ferait nos donuts pour impressionner nos amis (et finalement scraper nos mags sur le bord du trottoir)?

donuts

http://ingeek.net/gymkhana-6/

Finalement, je vous glisse un lien vers un forum discutant des alternatives au cégep, question de parfaire vos connaissances :

http://www.independance-quebec.com/forum/about5631.html&sid=93b31646f4612b221a094ba4c73e69f4

Petit clin d’oeil aussi à la façon dont le Cégep nous apprend à être autonome, tout en nous fournissant de l’information fort pertinente pour notre réussite. En effet, la grande majorité des Cégeps fait usage d’un portail, de sorte à transmettre électroniquement plusieurs informations, consignes ou même notes d’examen. Cette méthode facilite grandement l’accès à l’information et permet de moins « tenir par la main » les étudiants.

Et vous, que pensez-vous de l’abolition des cégeps?

Comments

commentaires

About Mylady

Moi c'est Mylady. Mon nom le dit, je suis une lady. Je m'assumes en temps que fille folle, blonde folle, chialeuse, hyperactive quand je bois du café, incapable de partager chips ou chocolat (des asperges ou des olives je n'ai pas de problème par contre), minutieuse à l’extrême (jusqu'à en gosser mes coéquipiers) et paresseuse. J'aime regarder des "make up tutorial" sur youtube. Mes passes-temps: Je suis une magasineuse compulsive et je joue au Volley-ball. Vous aurez l'occasion d'en apprendre plus sur moi au travers de mes articles, que je publierai dans les prochaines semaines. En espérant vous divertir un brin!